Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Le boeuf de la fin

30/12/2006 | Le boeuf de la fin

crédit photo: Olivier Oswald

LE CARREFOUR DES ARTS AU CHATEAU HAGEN
Du 26 février au 6 mars 2005

Depuis la fin 2004, j'avais participé à la création et à l'organisation de ce qu'allait devenir le Carrefour des Arts au Château Hagen avec l’association Kassiopée.
Pendant tout l'été, nous avons travaillé dans et autour de la petite Maison Taragnat, qui jouxte l'imposante maison coloniale de la famille Hagen (d'où sa désignation en tant que château), propriété de la Province Sud.
Outre notre participation avec trois oeuvres et une performance à l'événement Ko Neva, pour mars 2005 au Centre culturel Tjibaou ( voir archives sculptures et performances), nous avons organisé et animé une résidence de vacances pour enfants pendant quatre jours, avec divers ateliers art plastique & théâtre, qui fut un franc succès.
Ces deux mois étaient clôturés par le festival Le Carrefour des Arts, qui réunissait toutes les branches artistiques: Sculpture, peinture, tournage de bois, performance, projection de films, lecture, théâtre, Kapoera, danse, forum sur la SASENC, concerts etc. etc.
Nous avons eu 128 artistes et plus de 4000 visiteurs pendant ces huit jours et ce fut une véritable explosion de créativité et de rencontre.
L'impact était tel que le président de la Province Sud a formellement promis aux jeunes créateurs, à la vue de leurs difficultés, de réaliser la Maison des artistes pour dans trois ans (donc pour début 2008!).
Cet événement a prouvé quelle qualité la jeune création en Nouvelle Calédonie est capable de produire dans la rencontre des arts et origines diverses.
Malheureusement, il semblerait que pour l'instant les vieilles habitudes ont repris le dessus avec dirigisme et chiffres bien en évidence.
Depuis le Carrefour des Arts, la Nouvelle Calédonie n'a pas vu d'événement ou le mélange des cultures du côté des artistes et du côté des visiteurs a autant réussi.
Le château Hagen, vidé de ses artistes, paraît s'être rendormi depuis.
Peut-être accueillera-t-il l'annexe de l'école d'art un jour, si l'on voulait bien se donner la peine de travailler sur ce dossier dormant.

05:30 Écrit par Miriam Schwamm dans Festivals & théâtre | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : art, festival, carrefour des arts, Province Sud |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.