Ok

En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies. Ces derniers assurent le bon fonctionnement de nos services. En savoir plus.

Symbol III

11/08/2012 | Symbol III

Titre : Symbol 3

Technique : Linogravure

Papier : Papier aquarelle 180g et autres

Taille : 14,5 x 14,5 cm

Presse : Geko-Presse, Made in Germany

Edition : 134 pour l'ensemble des 4 symboles

Type d’édition : 80 tirages en noir, 40 tirages en couleur, 14 épreuves d’artiste

Date d’édition : août 2008

Matrice détruite : Non

Informations complémentaires : Ces linogravures ont été crées pour l’exposition   Révolte & Amour du 29 août au 18 septembre 2008, à la galerie 11 & 1/2 à Nouméa.

Symbol 3

(Extrait deWikipedia.org et de Geocities.com)

Le symbole de la paix fut créé le 21 février 1958 par Gerald Holtom, un artiste membre de la « Nuclear Disarmement Campaign » britannique. De nos jours, il est toujours identifié comme tel en Grande-Bretagne mais, partout ailleurs sur la planète, il est l'emblème de la paix, de la non-violence et du pacifisme.

Son concepteur semble s'être basé sur le code sémaphore britannique pour créer ce symbole, où les deux branches qui pointent à gauche et à droite signifient « N » et la barre centrale « D », pour « Nuclear Disarmament ».

Mais on peut aussi y voir la patte d'une colombe : les 3 doigts devant et le pouce en arrière permettent à l'oiseau de bien saisir une branche de façon à rester en équilibre même pendant le sommeil.

D'autres y voient le symbole d'un couple faisant l'amour, le trait vertical représentant l'homme, les traits latéraux représentant les jambes de la femme.

Plusieurs avancent cependant l'argument que cet emblème fut, à l'origine, un symbole chrétien représentant la crucifixion à l'envers dont la principale signification est celle de la réalisation de « l'homme universel ». En effet, une image datant du Ve siècle présente l'apôtre saint Pierre crucifié la tête en bas, où ses bras et son corps forment le symbole en question. Ce crucifix inversé est aussi connu comme étant la « croix de Néron », nom provenant de l'empereur romain Néron, symbole de mort. La réalisation de « l'homme universel » est censée correspondre à l'extinction, donc à la « mort », de tout ce qui est autre que la seule Réalité universelle.

Dans cette même idée d’autres recherches ont découvert que l'origine du symbole provenait de l'un des plus anciens alphabets germaniques ou scandinaves, et que ce symbole (sans le cercle) représentait autrefois un homme mourant et, par extension, une humanité mourante lorsque ce symbole était intégré à un cercle.

Prix par exemplaire : 3 500 XPF = 30 €

Envoi postal international sous pli rigide avec certificat d'authenticité

Laisser un commentaire ou écrire à : lili.spontex@yahoo.fr

08:27 Écrit par Miriam Schwamm dans A vendre : La boutique! | Lien permanent | Commentaires (0) | Tags : boutique, gravure, estampe, artiste, nouvelle-calédonie |  Facebook | |

Les commentaires sont fermés.